Besoin de passer des examens médicaux ?

Certains examens médicaux sont susceptibles d'affecter l'implant cochléaire, c'est pourquoi nous vous recommandons de retirer la partie externe avant de passer un examen médical. Les scanners, radiographies et échographies (par ultra-sons) ne présentent aucun risque pour votre implant. Toutefois si vous devez passer un IRM, une diathermie par ultrason, une électrothérapie, une électrochirurgie ou une thérapie électroconvulsive (TEC), nous vous remercions de bien vouloir consulter les informations ci-dessous.

Avant de passer un examen, vous devrez toujours retirer la partie externe de votre système d'implant.

Scanners, radiographie

Ces examens ne présentent aucun risque pour vous ou votre implant.

IRM - Image par résonance magnétique

Les examens IRM, ou toute imagerie par résonance magnétique, appliqués à proximité de l'implant peuvent endommager l'implant ou porter atteinte au patient. Cependant, des études ont démontré que lorsque l'aimant est retiré du système d'implant cochléaire Neuro, ce dernier est compatible avec les examens IRM d'une intensité de 3 Tesla. Lorsque vous passez ce type d'examen, l'aimant doit être retiré et remplacé par un aimant factice. À une intensité de 1,5 Tesla, il n'est pas nécessaire de retirer l'aimant.

Si vous avez un implant cochléaire Neuro et que vous devez passer n'importe quel type d'examen IRM, nous vous conseillons de lire le guide Neuro Zti - manuel d'instructions pour les examens IRM.

Remarque : Le système d'implant cochléaire Digisonic® SP est compatible avec les examens IRM de 1,5 Tesla. Ceci permet d'obtenir des images de bonne qualité sans toutefois démagnétiser l'implant. Pour obtenir des recommandations concernant les examens IRM et le système Digisonic® SP, veuillez lire Digisonic® SP – Recommandations relatives aux examens IRM.


Avant de passer un examen IRM avec tout type d'implant cochléaire, un formulaire d'examen IRM doit être rempli par votre radiologue. Téléchargez le formulaire pour les examens IRM.

Diathermie

La diathermie médicale par ultrasons ne doit pas être pratiquée sur les zones touchant la tête et le cou car les courants forts peuvent endommager les tissus cochléaires ou l'implant. Cependant, la diathermie par ultrasons peut être envisagée sur les autres zones corporelles sans affecter l'implant cochléaire.

Électrothérapie

Le recours aux techniques d’électrothérapie à courants électriques de haut voltage est interdit sur les personnes dotées d'implants cochléaires, car elles peuvent endommager le système d'implant. Cependant, l'électrothérapie à faible voltage peut être envisagée à la seule condition que les électrodes ne soient pas posées sur les zones de la tête et du cou.

Thérapie électro-convulsive

La thérapie électro-convulsive n'est pas adaptée aux personnes dotées d'un implant cochléaire, car elle peut endommager les tissus cochléaires ou l'implant.

Défibrillation

Les utilisateurs d'implants cochléaires ne doivent jamais subir de défibrillation car cette procédure peut endommager les tissus cochléaires ou l'implant. En cas d'urgence vitale, seule l'équipe médicale peut décider de recourir à la défibrillation.

Neurostimulation

La neurostimulation ne doit jamais être appliquée directement sur l'implant cochléaire car les courants élevés induits dans le réseau d'électrodes peuvent endommager les tissus cochléaires ou l'implant.

Tests de diagnostic ou traitement par ultrasons

L'implant ne doit pas être exposé à des niveaux thérapeutiques d'ultrasons car ceux-ci peuvent endommager l'implant.

Radiation ionisante

Une thérapie ionisante d'une puissance inférieure ou égale à 112 Grays peut être utilisée sur l'implant.
Pour de plus amples informations sur les examens médicaux, veuillez lire le manuel d'utilisation de l'implant Neuro Zti.

Oticon Medical
Service et assistance dans toutes les situations
Nous contacter

Pour en savoir plus sur nos produits, n’hésitez pas à nous contacter.